Vie sociale et vie de famille

Avoir une vie sociale sans avoir d’enfants, c’est très facile. En avoir une avec un ou plusieurs enfants, c’est plus compliqué (et parfois embêtant…pour les autres !).

Avant petit G, je n’étais pas particulièrement une grosse fêtarde, je ne sortais pas tous les weekends jusqu’au bout de la nuit mais il nous arrivait, à mon conjoint et moi, de sortir avec des amis, d’aller boire un verre ou de recevoir chez nous pour un repas.

Les choses ont un peu changées, surtout pour moi. Oui parce qu’il est certain qu’avec un bébé, on vous invite moins partout…Le tri entre amis et connaissances se fait donc naturellement à la naissance de votre enfant.

Les connaissances féminines trouvent souvent votre bébé mignon et votre nouvelle vie de maman excitante ! Puis, au fil des mois, ne restent que les vraies amies, qu’elles aient ou non, des enfants. Se rajoutent à cela de nouvelles amitiés qui forcément ont un lien direct avec la maternité. Je dois avouer que j’ai beaucoup plus de connaissances mamans à présent, et c’est normal. Mais c’est à croire que les autres, celles qui n’ont pas d’enfants (à part les vraies amies hein !), ne s’intéressent plus à votre vie. Concernant le papa, c’est un peu pareil pour lui. Seuls les amis purs et durs sont restés dans son cercle amical, les autres voyant comme une menace la maman que j’étais devenue. Mais ces amis qui sont « restés », n’ont-ils pas également un peu peur de moi ? Je me pose parfois la question. La plupart d’entre eux sont toujours célibataires et vous comprendrez donc que, quelque part, je leur vole un peu leur copain avec notre nouvelle vie de famille. Je me mets également à la place du papa, qui doit parfois jongler entre sortir avec les copains ou rester en famille à la maison. Le tout est de trouver un juste équilibre qui convienne à tout le monde.

Comme il est évident que nous ne pouvons pas sortir dans certains lieux avec petit G, la solution est donc d’organiser les rencontres chez nous !

Les avantages :

  • Tout est sur place (nourriture, couches, lit, jouets).
  • Tout le monde profite un peu de petit G.

Les inconvénients :

  • Il y a souvent trop de bruit pour un bébé.
  • Petit G ne veut pas aller se coucher.
  • Il est exécrable le lendemain car il n’a pas assez dormi.

Il existe également les sorties chez les amis. Il faut alors penser à TOUT, matériellement parlant. Et dans ce cas là, je suis la reine pour me charger de choses inutiles (trop de jouets, trop de livres, de l’eau, du lait, des gâteaux, des galettes, du doliprane, des lingettes, etc.). Si les amis chez qui nous allons ont des enfants, le soulagement est alors immédiat ! Ils pourront nous dépanner tout un tas de choses que seuls les parents ont et surtout, surtout, ils nous comprendront et auront même de la compassion pour nous si notre enfant n’est pas, comment dire, sage comme une image !

En revanche, si nous allons chez des amis qui eux n’ont PAS d’enfants, c’est plus compliqué ! Tout d’abord, nous ne profitons pas de la soirée de la même manière (oui j’ai beaucoup de mal à laisser mon fils à une baby-sitter), car il faut sans cesse surveiller petit G qui veut courir partout et toucher à tout. Au moment de passer à table, nous sommes souvent obligés, son papa et moi, de manger en alterné. Pendant que l’un savoure (rapidement !) son repas, l’autre s’amuse avec petit G ou le garde sur ses genoux. Au fil de la soirée, mon fils peut devenir grognon. J’imagine toujours les autres se disant que c’est pénalisant d’avoir un enfant, ou bien que c’est mignon, mais chez les autres, ou encore que ce petit de presque 2 ans est très embêtant et vivement qu’il rentre chez lui.

Alors on peut toujours sortir sans notre fils. Je peux demander à ma sœur de venir garder petit G et, c’est parti ! Sauf que c’est loin d’être facile. Comme vous l’aurez compris, je n’arrive pas encore à beaucoup confier mon fils (et je pense ne pas être la seule, n’est pas ?), du coup j’ai du mal à profiter. J’ai besoin d’avoir des nouvelles de mon enfant régulièrement. S’il s’est endormi facilement, je vais en profiter un peu plus. Si ce n’est pas le cas, je culpabilise immédiatement et ressens une irrésistible envie de rentrer chez moi. Et puis je n’ai pas envie de renter trop tard pour être un minimum en forme le lendemain.

Bref…vie sociale et vie familiale peuvent être compliquées à vivre mais peuvent également être compatibles. Je pense qu’il suffit d’un peu d’ouverture d’esprit de la part de tout le monde et de confiance en soi ! Je pense également que, pour le moment, mon petit G est encore petit et que les choses seront certainement différentes quand il sera plus grand. Quoiqu’il en soit, la vie n’est plus jamais la même après un enfant. On perd peut-être quelques copines, on sort moins, mais au final, on y gagne tellement plus…

20160618_175849

Bonne journée !

 

Publicités

3 commentaires sur “Vie sociale et vie de famille

Ajouter un commentaire

  1. C’est là que je mesure ma chance !!!
    Dans les différentes bandes de potes, c’est simple, on a tous fait des bébés en même temps (15 en 2014) ! Résultat, je n’ai pas vraiment l’impression que ça ai beaucoup changé notre vie social, d’autant plus qu’on a toujours été plus soirée peinard et week-end entre potes, donc maintenant, on fait pareil mais avec des enfants au milieu ^^.
    Bon, pour les 30 ans du Breton, il aurait fallu filmer la tête des rares copains sans enfants quand ils ont franchi la porte et vu 8 petits de 3 mois à 5 ans XD. Mais comme tu dit, si tout le monde y met du sien ça se fait bien. Même si j’avoue, une maison kid friendly (où tout objet fragile est perché à plus d’1m20) ça aide aussi 😉

    Aimé par 1 personne

    1. 15 enfants en 2014 ? Tu m’étonnes ça aide pour continuer tous ensembles sur la même lancée et ne pas trop voir de différence dans la vie sociale. Je n’ai pas cette chance malheureusement car on est presque les premiers à avoir des enfants. Haha ça devait être très sympa les 30 ans du Breton 😊 Et pour la maison Kids friendly il y a encore du boulot dans certaines d’entre-elles 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :