Humeur du jour

Légère comme le vent

Parfois, j’aimerais être comme le vent, dans toute sa diversité, sa complexité, son paradoxe. Libre et léger. Doux et fort. Bruyant et silencieux.

Si j’étais le vent, je volerais d’arbre en arbre, je chatouillerais leurs feuilles, je les ferais danser et virevolter dans mes bras invisibles. Je parcourrais les villes, les forêts et les plaines. Je redonnerais vie aux villages endormis et ferais bourdonner les cloches des clochers.

Si j’étais le vent, j’aurais les pleins pouvoirs, sur la mer, les rivières, les torrents et les fleuves. Je jouerais avec les vagues de l’océan et lisserais les eaux des étangs et des lacs pour m’y admirer du matin jusqu’au soir.

Si j’étais le vent, je traverserais la vie, le temps et les saisons. J’irais dans le désert jouer avec le sable et glacerais le dos des plus hautes montagnes.

En été je serais cette brise légère qui caresse les cheveux des petits endormis à l’ombre d’un Tilleul. Je deviendrais Mistral dans le Sud enchanté et tournerais bourrasque quand l’orage gronderait. Je ferais balancer les cannes des pêcheurs et rirais de plus belle dans les ports de Bretagne. Je me promènerais, dans un silence chaud, entre les pins dorés de ce pays landais, jusqu’à rejoindre la mer, mon antre pour l’été.

En hiver je m’inviterais chez vous, je passerais la porte pour un peu de chaleur et filerais la nuit par la grande cheminée. Je ferais revenir le soleil parti vers de lointaines contrées et redonnerais sourire aux grincheux de Janvier. Je dévalerais les pistes sur le dos des skieurs et ferais s’envoler dans une valse à trois temps les doux flocons dorés des montagnes enneigés.

Si j’étais le vent, je serais l’ami de tous les éléments, de tous les habitants. Je saurais m’adapter à chacun d’entre vous. Je rirais avec vous, je danserais avec vous. Je ne resterais jamais bien longtemps mais reviendrais toujours, au bout d’une minute, d’un mois ou d’une année.

J’aimerais être le vent pour pouvoir voyager et pouvoir rencontrer les richesses du monde. Je voudrais entendre le bonheur dans le rire des enfants, la générosité dans les yeux de ceux qui n’ont rien et l’amour d’autrui chez ceux qui croient que l’Homme est et sera toujours bon.

 Belle journée

Publicités

6 commentaires sur “Légère comme le vent

  1. J’aime beau oui cet article… Ça fait longtemps que je n’avais pas prit le temps de te lire et cet article est original, doux, il fait rêver aussi et j’ai l’impression d’avoir été ton amie le vent juste à côté du tiens… Belle inspiration. Jaurai meme rajouté « j’aimerai être la brise qui caresse les bras des amoureux pour ne jamais oublier ce qui nous fait aimer la personne »

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s