Un 2ème enfant, oui mais…

Je savais avant même la naissance de petit G, que je souhaitais avoir plusieurs enfants. Quelques mois après sa naissance, il nous a alors semblé évident d’avoir un 2ème enfant rapidement. Une petite différence d’âge (environ 2 ans) serait l’idéal. Je ne voulais pas attendre plus longtemps car je n’avais pas spécialement envie de « sortir des couches » pour m’y replonger quelques années plus tard. Et j’imagine qu’avoir un frère ou une sœur avec lequel on a peu d’écart d’âge ne peut être qu’un réel avantage pour l’aîné.


Ce 2ème bébé, nous en avons parlé très vite ensemble son papa et moi. Petit G n’avait pas encore 1 an que nous avions déjà cette forte envie d’agrandir la famille. Nous avons cependant voulu attendre que G soit un peu plus autonome : qu’il sache marcher (et « heureusement » pour lui, il a marché tard, à 16 mois :)), et qu’il sache manger tout seul ou presque. C’est donc en Janvier 2016 que nous avons pris la décision de concevoir notre 2ème bout de chou et, je suis tombée enceinte fin Mai.

IMG_2608

Oui mais voilà, après l’excitation et la joie de voir le signe + sur le test de grossesse, les questions et les doutes sont vite venus hanter mon esprit. Tout d’abord, petit G est-il prêt à accueillir un petit frère ou une petite sœur ? On ne lui a pas demandé son avis après tout ! J’imagine que pour un enfant qui est le centre du monde pour ses parents, l’idée de partager son papa, sa maman, ses jouets, etc. doit être très douloureuse. Je me suis alors dit que nous allions très tôt lui parler du bébé qui grandissait dans mon ventre. Grosse erreur ! Je vous explique : C’était il y a 2 mois et mon petit G a très mal pris la nouvelle. Il nous l’a bien fait comprendre. Il ne voulait plus  manger, il ne voulait plus quitter mes bras et ne supportait pas que quelqu’un d’autre que moi l’aide à faire quelque chose ou veuille tout simplement passer du temps avec lui. Je ne parle même pas du sommeil qui a été chamboulé de toutes parts ! Il est devenu capricieux et colérique. Je ne reconnaissais plus mon fils. Bref, cette période fut très éprouvante pour lui et pour moi, déjà bien fatiguée par mon début de grossesse. De quoi me remettre en question tout de même. Nous avons laissé passer du temps, les vacances en famille sont arrivées et petit G s’est calmé. Nous lui avons donc récemment réexpliquer ce qui allait se passer (pour qu’il ne se demande pas pourquoi le ventre de maman devient tout rond !). Il a semblé comprendre mais n’a pas paru plus intéressé par « la chose ». Nous ne lui en parlons donc pas spécialement depuis, je me dis qu’il aura bien le temps de comprendre les choses pendant le dernier trimestre de la grossesse.

IMG_2637

Après le bien-être de mon fils, je me suis alors posée la question de savoir si c’était vraiment le bon moment pour avoir ce bébé. Je suis tombée enceinte alors que je venais tout juste d’arrêter de travailler. Je me suis sentie un peu coupable (oui je l’avoue même si ce n’est pas très joli), d’arrêter de travailler pour faire un bébé. Bien sûr, je répète que nous voulions ce bébé, mais en réalité la situation a été un peu plus compliquée à gérer émotionnellement parlant. J’ai donc beaucoup appréhendé la réaction de mes proches à l’annonce de la grossesse. Entre la joie clairement manifestée des uns et les questions des autres, je me suis sentie un peu perdue. Je n’en veux à personne, que cela soit dit. Mais à ce moment là j’avais vraiment besoin de soutien.

Je me suis forcément posée la fameuse question : « Vais-je aimer cet enfant autant que le 1er ? ». C’est loin d’être un secret, j’aime, j’adore mon fils plus que tout au monde. Le bonheur qu’il m’apporte au quotidien est indescriptible et l’amour que je lui porte est incommensurable. Comment allais-je pouvoir partager cet amour si fort en 2 ? C’est là que je me trompais car il ne s’agissait pas de partager mais de multiplier cet amour ! Et je suis certaine au fond de moi, que j’aimerai mes 2 enfants aussi fort l’un que l’autre. ♥

IMG_2609

Etre enceinte, c’est aussi être à fleur de peau, tout le temps, pour tout et n’importe quoi. C’est détester les autres parce qu’ils ne vous comprennent pas assez, c’est pleurer au moindre doute, c’est ne pas aimer son corps… Alors oui, je me suis souvent sentie incomprise en ce début de grossesse, sur ma façon de manger par exemple. Non je ne peux pas manger de la viande saignante ou pas assez cuite, non je ne prendrai pas un « petit » verre d’alcool, non merci pour le fromage au lait cru. J’en ai eu marre de répéter encore et encore ce que je pouvais ou ne pouvais pas manger (ce n’est pas la faute des autres et je ne leur en veux pas.). Je me suis rapidement sentie comme la « chieuse » qui ne voulait rien manger comme les autres. Chaque femme enceinte a des contraintes alimentaires plus ou moins compliquées. L’important est de respecter ses contraintes. Je n’aime en aucun cas manger de la semelle de bœuf ou me priver des bonnes choses de la vie mais, pendant 9 mois, je ne veux prendre aucun risque. Les phrases du type « Comment faisaient nos parents ou nos grands-parents dans le temps ? » ou « Oh ce n’est pas un petit morceau de camembert au lait cru qui va te faire du mal ! », je ne veux plus les entendre. Car les contraintes alimentaires, c’est moi qui les vis au jour le jour donc je n’ai pas besoin d’une couche supplémentaire de remarques.

IMG_2611 (2)

La grossesse est une période également compliquée concernant le rapport à son corps. D’où vient ce mythe qui dit que la femme enceinte doit toujours être heureuse, se sentir belle et épanouie ? J’exagère peut-être un peu mais certaines personnes pensent ainsi. J’avoue que je n’ai pas du tout aimé être enceinte pendant les premiers mois de ma grossesse. Je ne me sentais pas bien dans ma peau, j’étais trop émotive et je détestais me mettre en maillot de bain sur la plage.

A présent je suis dans mon 4ème mois de grossesse et tout est à peu près rentré dans l’ordre. Je me sens plus sûre de moi quant à l’arrivée de ce bébé au sein de notre famille et je sais que tout le monde l’attend avec impatience ! J’aime mon petit ventre qui se dessine sous mes vêtements. J’ai hâte de vraiment sentir mon bébé bouger. Oui, aujourd’hui je peux dire que je me sens belle et bien dans mon corps de femme enceinte. Même si je l’ai déjà été une fois, on ne revit pas les choses de la même manière. Je pense également réussir à mieux gérer mes émotions, je suis aussi un peu moins fatiguée, ce qui aide beaucoup ! Et enfin, j’ai confiance en mon petit G. Je sais qu’il sera un grand frère formidable, avec bien entendu des phases compliquées à l’arrivée de son frère ou sa sœur, mais que je suis prête à affronter, comme tous les défis auxquels une maman doit faire face.

Je suis donc prête pour la suite de l’aventure…

IMG_2612

A très vite sur le blog, ou ailleurs…!

  

Publicités

9 commentaires sur “Un 2ème enfant, oui mais…

Ajouter un commentaire

  1. La réaction de ton petit garçon n’a pas été facile j’en suis désolée 😕. Comme toi, nous avons rapidement fait part au notre du fameux changement. Et nous lui en parlons régulièrement depuis ce jour. Il a apprit le mot ‘bebe’ de ce fait et semble se passionner pour ceux-ci désormais (dans la rue, à la télé, dans un livre). Il soulève parfois mon haut et met sa main sur mon ventre ou lui fait des bisous. Il a comprit qu’il y avait un bebe à l’intérieur même si je me doute que cela doit lui sembler tout de même flou. En revanche il semble jaloux parfois. Il n’accepte pas de voir les vêtements achetés pour le bébé. J’apprehende la mise en place de la future chambre (dans notre ancienne) avec certains de ses meubles dont son lit… c’est certain que c’est un tel boulversement pour eux.
    Concernant la fameuse question du ‘vais-je l’aimer autant?’, j’ai écris un article dessus je ne sais pas si tu l’as lu. C’est tellement complexe et éprouvant comme sentiment. Mais j’ai l’impression que plus le bebe se manifeste, plus cet amour indescriptible pour lui grandit.
    Et les proches. À croire que nous avons toutes les mêmes remarques ! 😉
    Heureuse pour toi de ce cap de franchit. Le deuxième trimestre semble toujours être source de renouveau et de meilleurs sentiments 😃.

    J'aime

    1. Je suis très heureuse de voir que ton petit garçon s’intéresse vraiment à ta grossesse et à l’arrivée de son petit frère, c’est vraiment touchant ! 🙂 Mon fils ne semble toujours pas s’intéresser à mon ventre mais nous lui en parlons en peu de temps en temps et ce matin j’ai eu le droit à un petit bisou sur le ventre…trop mignon ! Moi aussi j’appréhende la préparation du petit coin chambre de bébé (il dormira d’abord avec nous puis ensuite avec G dans la même chambre). Ce sera encore une nouvelle étape pour lui mais nous lui expliquerons tout en douceur…
      Ouiii j’ai lu ton article ce weekend et c’est fou comme je me suis retrouvée dedans. J’ai eu les mêmes sentiments que toi ! On se dit que la vie ne sera (encore une fois) plus la même avec 2 enfants. Avant nous n’avions qu’un seul bébé à chérir, et cet amour est si fort qu’il nous semble difficile de le partager. Mais ces sentiments que j’ai pu ressentir sont en train de s’estomper 🙂
      Et enfin les remarques…j’imagine que nous entendons un peu toujours les mêmes choses de la part de notre entourage.
      Je te remercie en tout cas et oui ce 2ème trimestre s’annonce bien plus sympatique 🙂

      J'aime

  2. Je compatis.
    Pour ma part j’ai eu une première grossesse pleine de doutes, et j’imagine qu’une deuxième n’est pas forcément plus facile.
    C’est sur que ça le perturbera ton premier de ne plus être le centre du monde, mais s’il avait 5ans, 7 ans, 10ans, ça aurait été pareil. Et puis fils unique, il aurait peut-être été triste aussi. On ne peut pas savoir. Et puis sa petite ‘crise’ est peut-être à rapprocher de la crise des deux ans non? Ou de voir sa maman un peu fatiguée du premier trimestre. On va quand même pas culpabiliser pour tout , non? (non mais si en fait, c’est automatique quand on devient maman).
    Vous réussirez bien à faire avec tous les 4, à construire une nouvelle famille, un nouvel équilibre.
    C’est dommage que les gens n’accordent pas plus d’intérêt à ton état. Comme si c’était un caprice de vouloir de la viande cuite et de flipper pour n’importe quelle feuille de salade dans un restaurant (non mais c’est sur qu’elle a bien été lavée?). En même temps je trouve qu’on nous fait tellement peur au niveau médical que c’est nul de reprocher ça à une femme enceinte. Ton bébé va probablement s’en remettre si tu bois un verre d’alcool mais après tout peut-être pas et dans ce cas là ça sera la faute à qui? (pour ma première grossesse, outre les contraintes alimentaires j’ai évité le vernis à ongles et les teintures pour cheveux, et je culpabilise encore des trois bières que j’ai avalées ignorant ma grossesse).

    J'aime

    1. Tout d’abord, merci pour ton commentaire 🙂
      Il est certain que quelque soit l’âge de l’aîné, c’est toujours un chamboulement pour un enfant de voir l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur. Il faut, je pense, le préparer au mieux à cela. Je pense que mon fils a dû sentir qu’il se passait quelque chose au début de ma grossesse. J’étais en effet extrêmement fatiguée et facilement irritable, ce qui n’a donc pas aidé. Cela a peut être un peu à voir avec la fameuse crise des 2 ans, mais je n’en suis pas si sûre car il va avoir 2 ans dans quelques semaines et il n’ai pas pire qu’à ce moment là, au contraire. Mais qui sait ?
      Culpabiliser ? Nonnnn jamais 😉 Haha. La culpabilité va avec le rôle de maman à mon avis ! Mais il faut savoir la gérer un minimum sinon on ne s’en sort pas !
      Effectivement il ne s’agit pas d’un caprice pour les règles alimentaires et ce point là a été l’un des plus difficile pour moi à gérer au début de ma grossesse vis à vis de mon entourage qui ne comprenait pas toujours pourquoi je faisais ainsi. Je préfère ne pas prendre risques, ça me regarde un peu, non ? Tu sais moi aussi j’ai bu quelques petits verres d’alcool au tout début de mes 2 grossesses sans savoir que j’étais enceinte. Je pense que cela arrive à beaucoup de personnes…Et au final cela n’a pas dû avoir un impact bien important sur le déroulement de mes grossesses.
      Aucun vernis pour moi non plus lors de ma 1ère grossesse mais pour celle ci je me pose moins de questions de ce côté là. J’ai envie de rester féminine. Mais peut-être au-je tort ?
      Nous pourrions encore nous poser beaucoup de questions mais bon…l’important est de vivre sa grossesse aussi bien qu’on le peut et le souhaite !

      Aimé par 1 personne

  3. Bonjour,
    Un petit mot en passant…Mes deux lardons ont 26 mois d’écart, je les voulais rapprochés.
    Grand Bébé ne s’est jamais intéressé à mon ventre, à ma grossesse…visiblement il ne voulait pas savoir. On a respecté ce choix, et ne lui en avons vraiment reparlé qu’au cours du 9eme mois(sans susciter plus de réaction).
    Quand je suis revenue à la maison avec Petit Bébé, il l’a copieusement ignorée 24h, puis la journée suivante il a ricané en la regardant (une façon d’exprimer sa gêne) et ensuite c’est devenu un super grand frère, jamais jaloux, toujours bienveillant.
    Tout ça pour dire que ce n’est pas parce que l’état de femme enceinte ne parait pas le questionner que ça se passera mal.
    Courage pour les mois restants !

    Aimé par 1 personne

    1. Oh merci pour ce petit commentaire qui me fait chaud au cœur. En effet, j’imagine que pour le moment mon petit garçon ne voit aucun intérêt à s’intéresser au gros ventre de sa maman. Il aura le temps de voir venir les choses…
      Je suis heureuse de voir que ton ainé est à présent un super grand frère, c’est vraiment touchant !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :