Tout recommencer

Il est tôt. Dehors, le froid s’infiltre sous les manteaux de ces gens trop pressés sur le chemin du travail. Pour la première fois ce matin, mon fils a découvert la couleur de l’hiver, l’herbe gelée, le vent qui souffle entre les dernières feuilles accrochées aux arbres. A présent il n’est plus avec moi, il est à la crèche, avec ses copains, dans son cocon qu’il connaît bien. Moi je suis à la table d’un café, le thé brulant à côté de mes doigts qui tapent sur le clavier. « Casse-Noisette » de  Tchaïkovski chantent dans mes oreilles l’esprit de Noël. C’est bientôt Noël en effet, cette période de l’année qui réchauffe les cœurs et fait sourire les enfants comme les adultes. J’aime aussi ce moment, les retrouvailles en famille, la joie de se retrouver, les bonheurs partagés. Mais cette fois-ci, le parfum de la nostalgie se diffuse dans mon esprit. Il s’agira certainement de notre dernier Noël « chez nous », en ces lieux que nous connaissons bien, depuis plusieurs années maintenant. Je sais déjà que l’entrée dans l’année 2017 marquera le début d’une nouvelle vie, ailleurs, et autrement.

Pas seulement parce que je porte en moi un petit être qui viendra agrandir la famille. Non. Mais aussi parce que nous partirons, tous ensemble, ailleurs, en famille. Qui n’a jamais rêvé d’emballer ses affaires, de claquer la porte et de partir ? J’ai souvent ressenti ce sentiment, avant, avant d’être en couple, avant d’être maman. Et bien sûr, c’était plus facile. Moins d’attaches, moins de contraintes ou de responsabilités. Mais tout de même. Quitter un emploi pour un autre, quitter un pays pour un autre. En Janvier 2010 j’ai quitté mon travail en CDI, rendu les clés de mon appartement dans lequel je vivais depuis 3 ans, et je suis partie, loin de mes amis de l’époque, loin de ma famille. Ils ont compris. Je suis partie me reconstruire dans un autre pays, aux États-Unis, après une rupture difficile. Et j’ai vécu, vécu autre chose, j’ai souri, j’ai dansé, j’ai rêvé, j’ai frissonné. Puis il a fallu revenir, des envies plein les poches, des idées plein la tête. Je savais que j’étais dorénavant capable de tout recommencer, ailleurs. Un nouveau boulot, de nouveaux amis, de nouvelles attaches…

Cette fois-ci, les choses sont différentes. Je ne suis plus seule, je suis femme, je suis mère. Nous sommes NOUS. Une famille. Mais une famille qui ne respire plus ici, qui a besoin de renouveau. En 2017 nous quitterons Paris. J’aime cette ville, je ne peux pas le nier. Mais elle est devenue oppressante, stressante, et ne nous permet pas de profiter au maximum de ses richesses. Paris, ma belle, tout est trop chère ici et je n’y arrive plus. Et puis il y a eux, mes enfants, mes fils. Je veux les voir heureux, je veux les voir courir ailleurs que dans notre minuscule appartement. Alors cette fois-ci, c’est décidé, nous partirons. Mais où ? Comment ? Autant de questions qui traversent chaque jour ma tête. J’ai peur, je l’avoue. Peur de l’avenir, peur de la suite. Il faudra retrouver du travail, pour mon conjoint d’abord, puis un « chez-nous », trouver une nounou ou une crèche, inscrire petit G à la maternelle, se faire de nouvelles connaissances, puis de nouveaux amis. Et ça prendra du temps sans doute. Mais nous y arriverons. Je dois m’en persuader. J’apprendrais le nom des rues de ma nouvelle ville, je repèrerai les endroits qui me plairont. Il faudra tout recommencer. La peur est aussi présente que l’excitation. Après tout, quelles sont à présent mes véritables attaches ici ? Je n’ai plus de travail, ma famille n’habite pas à côté, j’ai peu de vrais amis. Tout ne peut-être que « meilleur » ailleurs. C’est ce que je me dis.

J’espère me retrouver, moi, mes envies, mes projets. Bien sûr il faudra accueillir notre bébé, l’aimer, le choyer, le rassurer. Mes enfants m’aideront sûrement à m’adapter et à trouver de nouveaux repères dans cette ville qui ne sera pas la mienne au départ. Je ne veux pas regretter d’être restée, de ne pas avoir essayé, alors main dans la main, nous recommencerons cette vie qui sera la nôtre.

Et vous ? Avez-vous tout quitté pour changer de région avec votre famille ? Je suis curieuse de savoir comment vous avez vécu ce type d’expérience !

img_20161127_204841

**A très vite et bon weekend**

Publicités

28 commentaires sur “Tout recommencer

Ajouter un commentaire

  1. Je suis partie de Paris rejoindre mon mari dans un autre pays en 2011 comme tu sais… Les débuts n ont pas toujours été évidents et je reste toujours un peu nostalgique de ma vie parisienne. Mais depuis que j ai un enfant je suis encore plus convaincue de mon choix : il a de l espace et une certaine liberté aussi ici, ce qu on appelle la « qualite de vie » je crois. En plus c est mille fois plus facile de se faire des amies avec un enfant : j ai rencontré tellement de mamans au parc,à la crèche… Parfois il faut faire le premier pas, susciter un echange de numéros mais ca se fait ! Depuis la naissance de Pierre je ne suis plus jamais seule ici. Et puis un déménagement c est tellement de nouveautés, il faut aussi le savourer. Je te souhaite la meme belle aventure 🙂 .

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que les débuts « ailleurs » sont toujours difficiles, à différents degrés. Mais comme tu le dis, je crois que les enfants aident à se sociabiliser et faire de nouvelles rencontres ! Je comprends que tu sois nostalgique parfois, c’est un sentiment normal que j’ai ressenti lorsque j’étais aux Etats-Unis, mais je n’ai jamais regretté d’être partie. Alors cette fois-ci je le dis que ce sera pareil, mais en famille 🙂 Tu sais si vous allez rencontrer en France un jour ou ce n’est pas prévu ? Merci en tout cas 🙂

      J'aime

  2. Nous ne sommes pas partis très loin, mais tout de même suffisamment pour ne plus avoir nos amis à côté, du coup ça a été un peu un recommencement. Faire connaissance avec notre village, nos voisins, se faire quelques amis, etc.
    Tu es parti où aux Etats Unis? Ca me fait carrément rêver!

    Aimé par 1 personne

    1. Même lorsqu’on ne va pas loin, il y a toujours un petit temps d’adaptation je pense ! Vous vivez où si ce n’est pas indiscret ?
      Lorsque je suis partie aux Etats-Unis j’ai vécu une année dans le New Jersey, à 1h de New York environ. Un hiver froid, un été chaud, de nouvelles copines, la découverte de la culture américaine…bref, une année difficile au départ mais une année magique ensuite ! Et puis bien sûr j’ai aussi pris le temps de voyager un peu sur la côté Ouest, dans les villes à proximité de chez moi et en République Dominicaine qui n’était pas si loin du coup 😉

      Aimé par 1 personne

  3. Bonjour, le changement ça fait du bien, il faut sortir de sa zone de confort pour qu’il nous arrive des choses. C’est très positif, nous on vit à Barcelone mais j’ai construit ma famille la bas, c’est moins confortable et moins rassurant que la France mais je ne changerai rien et je ne reviendrai pas , en tous cas pour l’instant. Ça nous apporte tellement à nous comme aux enfants. Bonne chance

    Aimé par 1 personne

  4. Oh, mais je n’avais pas suivi que vous comptiez partir dans les mois qui viennent ! Déjà que moi j’ai du mal à me dire qu’on va quitter notre appartement actuel, alors que pourtant, c’est pour déménager à 300 m !
    Quelle aventure pour vous, pour toute la famille ! Vous avez déjà une idée de votre point d’atterrissage ? En France ? A l’étranger ? En tout cas, c’est une sacrée décision : bravo à vous !

    Aimé par 1 personne

    1. Héhé et oui, nous aimerions quitter notre zone de « confort » pour s’installer ailleurs, en France, dans une ville à taille humaine. L’idéal serait que tout soit fait avant septembre prochain, même si je sais que ça ne sera pas facile facile, surtout avec l’arrivée du bébé, mais bon on croise les doigts pour que tout fonctionne ! Merci à toi et ne t’inquiète pas, tu te sentiras bien dans ton nouveau chez toi, à quelques mètres de là où vous vivez actuellement 😉 Nous avions déménagé aussi juste avant la naissance de petit G, à quelques kms. C’est vrai que ça fait bizarre mais nous avions toujours les mêmes repères donc l’adaptation s’est vite faite !

      J'aime

  5. On est partis un peu plus loin de nos famille à mon mari et moi. Mais on est tellement content d’avoir fait ce choix! Les gens sont plus plaisants, courtois et amicaux! Et on a un jardin, un potager.. Mieux qu’un terrain avec des cailloux et des voisins collés et désagréables! Tout se passera bien pour toi, pour vous :*

    Aimé par 1 personne

  6. Oui, comme toi mais au Canada. Et aujourd’hui nous y pensons, quitter Paris, offrir plus d’espace, de nature, moins de métros et de snobisme… mais nous attendons d’avour notre deuxième mini avant de partir. Pour vous je suis sûre que CE nouveau départ sera un bel envol, tout ira bien.

    Aimé par 1 personne

    1. Oh le Canada c’est chouette aussi !! C’est une destination que me plaisait beaucoup à une époque ! Mais bon maintenant que nous avons des enfants c’est plus compliqué pour nous de partir à l’étranger. Oui hein, je pense que dès lors qu’on devient parents, on aspire à autre chose pour soit et pour ses enfants ! Je vous souhaite alors un beau 2ème mini et une autre aventure ailleurs dans le futur ! Merci à toi 🙂

      Aimé par 1 personne

  7. J’ai pas mal vadrouillé, déménagé depuis le début de mes études jusqu’à maintenant. J’ai du mal à rester au même endroit trop longtemps.
    Aujourd’hui, on est dans le même esprit que vous. On aimerait partir, on a une petite préférence pour Rennes ou Nantes ou bien carrément à l’étranger pour quelques années.
    Mais c’est pas facile, on cherche, on postule… jusqu’à ce que l’un d’entre nous trouve l’opportunité, le job qui nous permettra de commencer une nouvelle vie. En même temps, je suis partagée, on a aussi envie de se poser, d’acheter un bien immobilier. Mais si on se lance et que l’on part dans quelques mois ? J’aimerais avoir un lieu qui fasse tilt et me dire c’est ici chez moi, chez nous, notre ville de cœur, mais pour l’instant je ne l’ai pas vraiment trouvé.
    On a un enfant, et on attend le deuxième alors je rêve de trouver cet endroit cocon pour vivre de merveilleux moments en famille. Je vous souhaite le meilleur à venir et une nouvelle aventure à vivre prochainement. Il faut oser pour ne pas avoir de regrets, et puis, avec des enfants c’est plus facile de se refaire un cercle d’amis, connaissances…

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis comme toi, on recherche un endroit où l’on puisse se dire : « on est bien ici, on peut acheter et rester plusieurs années ! ». Nous sommes aussi tentés par les villes de l’Ouest français en espérant que la recherche d’un emploi ne prenne pas trop de temps pour mon conjoint, car pour moi ce n’est pas pour tout de suite. Mais bon j’aimerais bien être partie pour l’été 2017, avant l’entrée en maternelle de mon ainé ! J’espère que vous trouverez aussi ce qui vous convient 🙂 Et comme tu le dis, il vaut mieux faire les choses pour ne pas les regretter ensuite !

      J'aime

  8. Alors cette fois c’est sûr ? C’est décidé 😉 Je crois qu’il n’y a jamais de « bons moments » pour choisir de partir, il y a juste « le moment » où il est temps de partir. Au fond nous sommes tous un peu nomades et il serait bon parfois de remettre les pendules à l’heure, de « tout recommencer » ailleurs et différemment.
    Facile à dire, mais plus difficile à agir dans la réalité de nos sociétés actuelles qui n’ont de cesse de nous attacher à un lieu, un toit, un pseudo sentiment de sécurité en somme ! Vole ma belle et continue à écrire tu as une bien jolie plume !

    Aimé par 1 personne

    1. Hihi oui c’est décidé, il faut juste que tout s’imbrique bien et ça devrait le faire !! En effet, il n’y a jamais de bon moment pour rien je crois (pour changer de travail, pour faire un enfant, pour déménager, etc.) mais je suis plutôt du genre à me dire « allez on fonce » même si depuis que je suis maman je réfléchis un peu différemment… Enfin, je croise les doigts pour une nouvelle vie ailleurs et je suis sûre que ce sera top !
      Merci beaucoup beaucoup pour tes gentils mots par Laurette, ils me vont droit au cœur ❤

      Aimé par 1 personne

  9. Étant parisienne, j ai du mal à m imaginer quitter à jamais ma ville chérie. Mais c est vrai que souvent je me demande si on a pas simplement des vies de cons avec nos métro boulot dodo coincé dans du béton. On pense que c est le confort mais est ce vraiment cela ?
    Je vous souhaite de trouver le bonheur dans une ville à échelle plus humaine !

    J'aime

  10. Vivre à la campagne, c’est moi qui ai tenté de rejoindre mon mari à la ville. Impossible pour moi. J’ai tout fait, je ne me sentais pas bien. Il manquait vraiment de vert dans ma vie. Le voyant si mal, il a donc accepté de rejoindre ma campagne. Au début, il sentait pas très bien. Il s’ennuyait, trouver les chemins longs. Et au final, petit à petit, il a appris à dompter cette nature et en profiter comme je peux le faire moi chaque jour. Aujourd’hui, il ne pourrait plus retourner en ville, surtout maintenant que l’on a des enfants. Ici les enfants sont livre, il profite de l’air pur, court dans les champs, saute dans les flaques de boue, cueillent les pâquerettes. Nous sommes heureux ici.

    J'aime

  11. Coucou Chloé, je ne sais pas comment j’ai pu passer à côté de cet article !
    Oh que ce sujet me parle 🙂 Je n’ai pas encore vraiment parlé de notre départ car les circonstances qui l’ont entouré ne sont pas uniquement joyeuses. Mais partir de Paris a été pour nous un vrai choix de vie, longtemps discuté, même avant l’événement qui a précipité notre départ. Forcément, ça a été plus facile pour nous car nous n’avions pas encore Léonie, même si nous savions qu’elle allait nous rejoindre bientôt !
    Pour l’instant aucun regret, que du bonheur. Même si certaines habitudes parisiennes, et surtout certaines personnes nous manquent, nous savons tous les jours que nous avons pris la bonne décision. Et encore plus maintenant que notre fille va pouvoir faire ses premiers pas dans un jardin !
    Le choix de la ville a été assez simple car nos deux familles sont en Bretagne, on allait forcément émigrer vers l’ouest. Et Nantes offrait plus d’opportunités professionnelles que Rennes.
    J’ai hâte de connaître les avancées de votre projet. Si tu veux qu’on en parle, à ta dispo 😉
    Bises !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Marie d’être passée par ici 😊 Je suis heureuse de voir que vous ne regrettez pas votre choix et que vous avez donc pris la bonne décision. Ça me rassure ! J’appréhende bien sûr le changement mais je me dis que ce sera pour la bonne cause. Nous sommes également tentés par la ville de Nantes qui me semble être une ville à taille humaine très sympathique 😊

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :