L’envers de mon décors

Il est 23h, j’entre dans la chambre et me glisse doucement sous la couette afin de ne pas réveiller petit A qui s’est endormi. Le lit est vide, le lit est grand. Les draps ne sentent plus ton odeur et cette chaleur que tu m’apportais autrefois s’en est allée…

Quelques minutes auparavant je suis venue déposer un baiser délicat sur ton front chaud. Tu dors. Paisiblement ou pas, je ne le sais pas. Les volets du salon sont ouverts, l’appartement est calme et je savoure l’espace d’un instant le silence ambiant. Mais le bruit de la solitude bourdonne dans mes oreilles et c’est seule que je vais me coucher alors que tu dormiras, une fois de plus, sur le canapé.

Trouver sa place, une bien drôle d’étape alors qu’il y à peine quelques mois nous avions chacun la nôtre, bien définie, ancrée dans le sol. Mais un tout petit être de 50cm est venu tout chambouler, d’un coup, d’un seul. Il a alors fallu se rappeler les nuits hachées, s’habituer aux petits bruits de sa bouche, faire avec le réveil des uns et des autres et la fatigue de chacun. Tenter de dormir. Un peu. Beaucoup. Tenter de se reposer, ne serait-ce que quelques heures. Cela est vite devenu vital. Pour moi, pour lui, pour A.

Alors on a commencé par une nuit sans toi papa, juste une. Pour que maman se repose car papa bougeait trop, ronflait trop fort ou ne se couchait pas à la même heure. Et on a continué avec 2 nuits par-ci par-là. Puis 3, puis 4…et je ne me souviens plus quand tu n’es plus revenu. On a réussi, finalement assez facilement, à se déranger tous les 3, et à s’habituer à l’absence de l’autre. On ne se souvient plus du côté agréable de dormir l’un avec l’autre. On a oublié la douceur du contact de nos corps, nos pieds qui se cherchent, nos mains qui se rencontrent au beau milieu de la nuit. Oui, on a oublié…

Mais moi, j’aimerais ne pas oublier, j’aimerais te retrouver. Quand ? Je ne le sais pas très bien. Ce soir, demain, dans une semaine ou dans un mois. Peu importe. J’aimerais te retrouver.

On ne l’a pas fait exprès pourtant. On a voulu bien faire. Et puis on n’a pas franchement le choix. Je préfère laisser mon grand garçon rêver paisiblement dans sa chambre, seul pour le moment. Il est bien trop sensible encore à l’arrivée de son petit frère. Ce n’est pas le moment pour eux de dormir ensemble. Je le sais, je le sens.

Alors on s’adapte. Notre couple survit mais j’ai l’impression que nous sommes comme 2 parents colocataires. JUSTE deux parents. Il n’y a plus de nous, ou très peu. Tu m’en voudrais de dire cela, de le penser même. Et pourtant…

Et pourtant chacun de nous croit en la famille. Chacun de nous aime ses enfants d’un amour si puissant. Chacun de nous souhaite le meilleur pour eux et pour nous 4. Alors pourquoi ? Pourquoi le temps nous éloigne t’il, pourquoi est-ce si difficile de te regarder dans les yeux, de te prendre la main, de te sourire ? Parce que le temps nous manque. Bien sûr que nous essayons ! Mais, je me suis perdue en chemin et j’ai lâché ta main pour prendre celles de mes enfants. Parce qu’ils en ont plus besoin que toi. Je crois. Je ne suis plus certaine en fait. Peut-être est-ce toi qui a lâché ma main le premier ? Quelle différence cela fait-il ? Aucune.

Oui c’est une épreuve, un combat de chaque jour, que d’avoir des enfants pour un couple. Non ce n’est pas facile et la vie quotidienne est loin d’être rose. Des pleurs, il y en a. Des cris aussi. On s’énerve, on s’agace, on s’en fout. Puis on se réconcilie. Et on recommence. Demain sera peut-être meilleur, peut-être pire. Mais demain sera, et il nous faut avancer…

Il est 23h et je me couche, en repensant très fort à ce jour d’avril 2011, à cette tarte aux pommes dégustée près du jardin du Luxembourg et à nos regards fous d’amour déjà, sans même se l’être encore avoués. Et alors je m’endors, un sourire sur mon visage, avec l’espoir fou qu’un jour, nos regards se croiseront de nouveau et nos mains s’enlaceront encore une fois et pour toujours.

IMG_20170511_123416_033

**Je vous souhaite un très bon weekend**

Publicités

38 commentaires sur “L’envers de mon décors

Ajouter un commentaire

  1. Il y a tellement d’amour dans cet article….J’ai même failli laisser couler ma petite larme 😉 C’est vrai que ce n’est pas toujours facile d’être parent sans perdre petit à petit « celui qui fait que l’on est nous »… Je vous souhaite le meilleur 😉 Bisous 😉

    J'aime

  2. Mais qu’il est beau et touchant ce texte même si ce que tu évoques est un peu tabou dans notre société ! Un bébé est sensé reforcer et compléter un Couple… mais dans la réalité un bébé agit bien plus souvent comme un tsunami… et alors, Le Couple survit et s’en trouve renforcé ou alors il en reste des blessures qui guérissent bien difficilement ! Je vous souhaite de tout Cœur de trouver le temps et la force de vous retrouver…

    Plein de réconfort…

    Virginie

    J'aime

      1. Oui, l’amour qu’il y a à la base et le désir véritable d’enfants ne présagent pas forcément que tout soit tout rose en suivant… allez, je vous souhaite de voir de nouveau le côté positif très vite 😘😘

        J'aime

  3. Encore un très beau texte, tu as un vrai talent d’écriture !
    Et puis je me retrouve encore tellement dans tout ça… c’est effectivement un sujet tabou mais je pense que beaucoup de couples traversent une période difficile à l’arrivée d’un bébé. Il faut pouvoir se ménager des temps à deux mais ce n’est pas toujours évident alors il faut aussi être patient …
    Gros bisous

    J'aime

  4. Oh c est tellement émouvant, certainement parce que je sais aussi ce que ça peut faire à notre couple l’arrivee d un enfant (ou d un 2e, 3e…) c est dur pour le couple mais là où c est beau c est quand ca a reussi à le plier un peu sans jamais le casser… Un moment qu il faut passer pour mieux vous retrouver !!!!

    Bises !

    Tiff de Mabulledepensees.com

    J'aime

  5. Oh la la Tu me donnes envie de pleurer ! Les débuts sont toujours difficiles pour un couple mais avec un peu de volonté je suis sûre que vous vous retrouverez bientôt ! Merci pour l’honnêteté et la beauté de Ce texte en tout cas.

    J'aime

  6. Merci de partager ce texte si personnel. Ça reviendra comme avant, et même encore plus fort, tu verras, ne t’angoisse pas . Mais pour le moment tu es une mère à 100 %, tu en as le droit. Ne culpabilise pas. Bientôt le sommeil reviendra, et puis l’envie aussi, de remettre ton costume de femme par dessus celui de maman. Tout ça prend un peu de temps…

    Aimé par 1 personne

  7. Mais comme c est vrai tout ca ! J en ai les larmes aux yeux ! Et comme ca fait du bien de voir qu on n’est pas seule à faire tout ce cheminement entre l amour inconditionnel pour nos bébés et celui pour notre compagnon. Alors qu on voit partout ces mamans hyper actives, hyper épanouies dans leur couple et vie de maman. Oui il y a des moments difficiles pour le couple et il faut y faire attention sans pour autant brusquer les choses. Si tu ne le sens pas encore alors il faut attendre tout va rentrer dans l ordre. En fait sur l’échelle du temps cela ne dure pas si longtemps que cela, c est dur sur le moment.
    Bon courage pour cette période. Garde en tête ce très beau souvenir pour te rappeler les raisons pour lesquelles vous faites tout ca : l amour !!!

    J'aime

  8. Merci et bravo d’avoir réussi à écrire ce magnifique texte. Ce n’est pas évident dans le beau monde de la blogosphère d’arriver à dire que tout n’est pas rose bonbon… certains sujets arrivent à éclore (comme la dépression post partum que tu avais déjà traité), le ras-le-bol du quotidien, mais le couple, c’est encore autre chose… Chez nous c’est pareil. On s’aime toujours, c’est sûr, mais ce n’est vraiment pas évident de se créer une nouvelle place, un nouveau rôle dans cet équilibre à trouver à trois. J’espère que vous allez vite vous retrouver. Plein de bisous

    J'aime

  9. Il y a beaucoup énormément d’amour dans tes mots Et au sein de chacunes de ses lignes… il ne faut pas vous perdre tout est possible nous on y a contribué ensemble Et chacunes De nous deux Et pas plus l’un que l’autre ou Si peut être un peu avons fait des efforts. On contribue à notre vie de couple Et De parents tous les jours surtout depuis le jour où il ma vu Pleurer devant mes garcons Et mon Fils en pleure dans les bras en train de pleurer également! Il s’est dit Que cetait trop Alors il a compris… partez en weekend maintenant Que Littel A va mieux maintenant que vous vous êtes mieux aprivoisé. Jespere te voir bientot Chloé
    Tendrement

    J'aime

  10. Rares sont les couples qui ne vivent pas cela…
    Essayer de partager les rares instants qui restent sincèrement, exprimer ce qu’on ressent est le meilleur chemin pour se retrouver.

    J'aime

  11. Cet article est rempli d’amour et je sens les larmes venir…
    Je ne suis pas maman mais c’est certain que cette adaptation n’a pas l’air facile.
    Je vous souhaite plein de bonheur et qu’il y ai à nouveau un nous.

    Bon week-end

    Laurie

    J'aime

  12. J’ai énormément été émue par tes mots. Ils sont si beaux et en même temps ils font tellement mal. J’espère que vous trouverez vite votre équilibre, car il ne fait aucun doute que tu l’aimes éperdument ton homme ! =) Je vous souhaite le meilleur ~ ❤

    J'aime

  13. « J’ai lâché ta main pour prendre celle de nos enfants » Cette phrase est si belle et si vraie quand on a plusieurs enfants… Moi aussi j’en ai deux, mais chaque enfant dort dans sa chambre. Ca n’empêche que je me retrouve quand même beaucoup dans ce que tu dis … Merci, on se sent moins seule !

    J'aime

  14. Oh la la, encore un article qui me remue, et qui réveille mes plus grandes angoisses….
    C’est normal, bien sûr, ce temps de réadaptation pour le couple, mais qu’est-ce que c’est dur ! Et cette incertitude sur le temps nécessaire pour se retrouver tous les deux….
    Bref, je sais que, comme vous, on va devoir repasser par ce chemin-là, d’ici quelques semaines et pendant plusieurs mois. Ça va être dur, je le sais, mais de savoir qu’on n’est pas les seuls, ça offre un peu de réconfort.
    Bon courage à vous ! ❤

    J'aime

  15. Ton article me parle énormément, je trouve aussi que l’arrivée d’un second enfant chamboule beaucoup plus la vie de couple que le premier…la fatigue, le boulot, la maison et les enfants à gérer ont souvent raison de notre vie de couple, c’est beaucoup plus difficile de se retrouver et pourtant je sais très bien qu’il le faut, que nous en avons besoin, que notre famille en a besoin, bref je te comprends et je te soutiens entièrement !

    J'aime

  16. Bonjour, j’ai beaucoup aimé ton article très bien écrit ! Nous nous sommes toujours refusés à ce que nos enfants dorment dans notre chambre, quoiqu’il arrive c’est non négociable, même avec l’arrivée du 2e et n’ayant que 2 chambre, je pense qu’on peut toujours trouver une solution ! Courage à toi ça ne doit pas être facile !

    J'aime

  17. Comme il est beau ton article… Oui être deux quand on est une famille c’est dur, très dur! Il y a des moments où on se sent si seul et si loin de l’autre… Il faut arriver à s’accrocher, à croire en un jour meilleur. J’accouche dans un mois et nous perdre est ma plus grande peur car je me souviens encore comme c’est dur de s’aimer quand toute son attention est tournée sur ses enfants…

    J'aime

  18. Ouahou! Tu m’as scotchée! Quelle émotion dans chacun de tes mots! On ressent tellement d’amour et d’espoir en votre couple! Je vous souhaite que cette mauvaise passe s’en aille vite.

    J'aime

  19. Ce texte est vraiment très beau, frappant de vérité. Je me suis également beaucoup retrouvée dedans. Je pense que l’arrivée du deuxième est vraiment une épreuve pour le couple sur beaucoup de points. Notre patience est mise à mal, les premiers mois ton rôle de maman prend le dessus, c’est souvent une nécessité. Moi qui ai fait du cododo avec mon bébé pendant 3 mois je ne peux que te comprendre. Garde espoir vous allez vous retrouver, bientôt tu pourras recoller tes petits pieds contre les siens, j’en suis sûre. Bises

    J'aime

  20. Je me retrouve à 100% dans ce que je lis, tu n’es pas seule à vivre ces moments pas faciles. ça me fait du bien aussi de lire sur ce sujet tabou, et je suis en plein dedans comme toi depuis l’arrivée de notre deuxième enfant et la reprise du boulot. Je suis en couple depuis plus de 15 ans, et la vie à deux (même sans enfants) est une série de hauts et de bas. L’arrivée des enfants accentue et intensifie tout, mais on se relève et c’est reparti ! Courage !!
    Je t’envoie plein d’ondes positives, et j’espère te relire très vite.

    J'aime

  21. En ce moment je lis beaucoup d’article sur le fait qu’avoir un deuxième enfant et un gros changement dans le couple et j’avoue que ça me fait peur car nous avons dans l’idée de remettre en route un petite bébé pour l’année prochaine mais je n’ai pas envie que notre relation change..Surtout que pour le premier petit cœur que nous avons eu sa nous à étonnamment rapprocher comme si c’était nos début…
    Je t’envoie plein de courage pour cette épreuve et que tout rentre dans l’ordre.
    XoXo

    J'aime

  22. Je découvre ton blog par Sarah, qui a laissé un commentaire sur le mien, en me parlant de ton article.
    Je dois t’avouer que tes mots me touchent beaucoup. N’étant pas (encore) maman, je ne me doutais pas un seul instant qu’un bébé chamboulais à ce point le couple (et je découvre que tu as 2 enfants). On décrit tellement la maternité comme une doux rêve, comme quelque chose de formidable et de magique. Mais ton post m’a fait prendre conscience que tous les côtés ne sont pas roses.

    J'aime

  23. C’est pas mieux chez nous.
    Sauf que c’est moi qui ait passé quelques nuits dans le salon avec le bébé (oui, la télé ça aide pour les nuits blanches)
    Quant aux disputes… s’il m’arrive d’avoir envie de balancer mes enfants par la fenêtre, je te parle même pas de ce que j’ai envie de faire à leur père ….

    J'aime

  24. Ton article me donne les larmes aux yeux… Je suis une future maman et je me rends compte à quel à travers ton article à quel point l’arrivée d’un enfant chamboule une vie… j’espère que vous trouverez rapidement un équilibre tous les 4! bises

    J'aime

  25. Je vous souhaite le meilleur a tous les deux. Savoir deja s’en parler est primordial je pense. Mais on devine tant d’amour dans ton texte, je ne doute pas que vous arriverez a vous retrouver.

    @happyfamylieetcie

    J'aime

  26. Je découvre ce texte que tu sembles avoir publié il y a qq temps déjà. C’est tellement ça et malheureusement ça. Je m’y retrouve tellement (mon fils a 4 ans et ma fille bientot 10 mois). C’est très dur de se rendre compte qu’on est devenu des colocataires. Mais il y a cet espoir qui nous fait dire que ça va s’arranger et qu’on retrouvera ces moments à deux, on s’y accroche. C’est dur parfois, tres dur même. Mais j’y crois pour nous deux et pour nous 4. Bon courage

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :