Fichez-moi la paix !

De mes 18 mois d'osmose avec mes fils je garderai précieusement deux cicatrices, gravées dans ma peau. Deux petites marques de leur passage et de leur arrivée sur terre. Elles se fondent dans le décors de mon corps de maman, comme deux tatouages nés le jour de leurs naissances. Je vous ai déjà parlé de ce corps qui a porté la... Lire la Suite →

Publicités

Quand est-ce qu’on s’aime ?

L'ivresse des corps qui s'attirent, se consolent, s'échauffent et se réchauffent, s'en est allée. Je me suis réveillée un matin avec la gueule de bois, la bouche pâteuse, le cheveu terne. Le rose aux joues, les paillettes, l'insouciance, tout s'est envolé, insidieusement. Au début, je n'ai pas voulu les croire, elles, les "déjà mères", celles... Lire la Suite →

Les hommes grands

Dernièrement, j'ai lu (pour mon plus grand plaisir) beaucoup d'articles sur la place des femmes dans notre société, sur leurs combats, leurs attentes concernant l'égalité homme-femme, sur les valeurs à transmettre à nos petites filles, sur les forces indispensables sur lesquelles elles devront s'appuyer dans ce monde hostile. Et je ne peux qu'acquiescer, et mener,... Lire la Suite →

Derrière la vitre

Je m'apprête à glisser mon corps douloureux sous les draps froissés qui m'attendent sur le lit, quand soudain, je remarque le volet mi-clos derrière la fenêtre. Si j'étais entrée une seconde plus tôt dans la chambre, j'aurais certainement fermé le volet complètement, laissant l'obscurité totale envahir la pièce, me promettant un sommeil que j'oserais espérer... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑